Edmond de Rothschild

Bienvenue sur notre Fund Center

Ce site propose une information complète sur les gammes de fonds du Groupe Edmond de Rothschild. Il offre notamment un accès simplifié aux principales données relatives aux fonds (performances, valeurs liquidatives, caractéristiques) et à leurs documents commerciaux ou légaux.

Veuillez renseigner votre pays et indiquer à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez :
Mobile Logo

EdR Fund Emerging Bonds Obligations émergentes

Obligations émergentes
Evolution de la VL (14/08/2018)
1 226,89 USD
Jean-Jacques  DURAND–LU1160351034–
Jean-Jacques DURAND
Romain BORDENAVE–LU1160351034–
Romain BORDENAVE
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Profil de risque
et de rendement (1)
1234567
Horizon de placement
> 3 ans
1 226,89 USD
Evolution de la VL (14/08/2018)
5
1234567
Profil de risque
et de rendement
> 3 ans
Horizon de placement
Evolution de la VL (14/08/2018)
1 226,89 USD
Profil de risque
et de rendement
1234567
Horizon de placement
> 3 ans
Jean-Jacques DURAND  
Romain BORDENAVE  
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Contact

Objectif d'investissement

L'objectif est de surperformer l'indice de référence, en mettant en œuvre une gestion discrétionnaire sur tous les marchés obligataires des pays émergents.

Voir plus Voir moins

Commentaire 31/07/2018

Reprise du marché baissier ou véritable point d'inflexion ? En juillet, les marchés de la dette des pays émergents ont rebondi dans un contexte de faible liquidité et de retour de quelques flux d'investissement modestes après dix semaines consécutives de sorties de fonds. Cela ne semble pas convaincant dans ce contexte, compte tenu de la conjoncture mondiale et du volume relativement faible des sorties de fonds par rapport aux précédentes corrections boursières. L'indice EMBIG a connu une hausse de 2,06 % (dette en devise dure) et la dette en devise locale de 1,90 % (indice GBI-EM). Le fonds EdRF Emerging Bonds est resté stable à -0,06 % (action I en USD), sous l'impact de la Turquie, de l'Argentine et de nos protections qui ont freiné le rebond. Plusieurs événements en Turquie ont pesé sur les prix des actifs. D'abord, la nomination du nouveau gouvernement, y compris le gendre de M. Erdogan en tant que ministre des Finances et du Trésor, n'a pas été bien accueillie par les investisseurs. Ensuite, la CBRT a interrompu les hausses de taux, malgré des chiffres d'inflation plus élevés que prévu. En conséquence, la livre turque a perdu plus de 7 % sur le mois. Un point positif : afin de respecter ses promesses électorales, le président a levé l'état d'urgence en vigueur depuis la tentative de coup d'État de juillet 2016. La Turquie, notre deuxième exposition la plus importante, reste prisonnière de la volatilité politique, mais conserve des paramètres de crédit solides par rapport à la décote importante des valorisations et au positionnement défavorable des investisseurs. Nos obligations indexées au PIB argentin ont continué à subir des pressions malgré le rebond des autres actifs argentins, les prévisions de croissance pour 2018 ayant été révisées à la baisse. Comme on pouvait s'y attendre, au Mexique, AMLO a été élu président, et a également obtenu une majorité plus importante que prévu au congrès. Pour le moment, les investisseurs adhèrent à une nouvelle politique plutôt pragmatique et le peso mexicain a progressé de plus de 6 % au cours du mois. La production vénézuélienne de pétrole a diminué de 4,5 % par rapport au mois précédent, confirmant une tendance qui devrait voir la production baisser à 1 million de barils par jour en fin d'année. Cette tendance limite déjà Nicolas Maduro dans sa capacité à payer les différents soutiens qui le maintiennent au pouvoir. En ce qui concerne nos situations particulières, la restructuration d'Oi au Brésil est arrivée à son terme, ce qui nous a permis de conserver une partie du potentiel de hausse restant d'une société de télécommunication désendettée qui constitue une cible d'acquisition potentielle. Enfin, en Chine, le dilemme entre la préservation de la croissance et de la stabilité sociale et la lutte contre la bulle de l'endettement est toujours d'actualité, ce qui a de nouveau entraîné les autorités dans le cercle vicieux d'autres mesures d'assouplissement du crédit. En toile de fond, la « guerre commerciale » ne facilite pas les choses, la Chine ayant beaucoup plus à perdre que les États-Unis… À quelques exceptions près, il ne s'agit manifestement pas d'un contexte propice au risque, tant que les prix des actifs ne diminuent pas davantage.

Voir plus Voir moins

Evolution de la VL

Graphique - Base 100 (14/08/2018)
Avertissement
Vous êtes sur le point de télécharger des données chiffrées historiques d’un portefeuille. Veuillez noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles peuvent notamment être affectées par l’évolution des taux de change

Performance A-USD Cumulée Annualisée

-16,26 %

-3,49 %

3,41 %

4,47 %

3,58 %

4,22 %

Depuis création

23,29 %

14,50 %

3,81 %

2,45 %

Depuis 01/01/2018 1 an* 3 ans* 5 ans* Depuis création
Cumulée

Part (A-USD)

Indice de référence

23,29 %

14,50 %

Annualisée

Part (A-USD)

Indice de référence

-16,26 %

-3,49 %

3,41 %

4,47 %

3,58 %

4,22 %

3,81 %

2,45 %

*Périodes glissantes

Performance annuelle



Statistiques

VolatilitéTracking ErrorCoefficient de corrélationRatio d’informationRatio de Sharpe
Part A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référence
1 an*9,19 %4,42 %8,64 %0,36 %-1,07 %-0,68 %
3 ans*12,50 %5,73 %9,88 %0,64 %0,71 %
Max drawdownAlphaBeta
Part A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référencePart A-USDIndice de référence
1 an*-14,12 %-0,19 %0,76 %
3 ans*-17,65 %-0,11 %1,39 %
Gain mensuel max Depuis création12,78 %
Perte mensuelle max Depuis création-8,52 %
Part A-USD
Indice de référence
1 an* 3 ans* 1 an* 3 ans*
Volatilité 9,19 % 12,50 % 4,42 % 5,73 %
Tracking Error 8,64 % 9,88 %
Ratio de Sharpe -0,68 % 0,71 %
Alpha -0,19 % -0,11 %
Coefficient de corrélation 0,36 % 0,64 %
Ratio d’information -1,07 %
Perte mensuelle max -8,52 %
Gain mensuel max 12,78 %
Max drawdown -14,12 % -17,65 %
Beta 0,76 % 1,39 %

Caractéristiques

Date de Création (Fonds)
29/04/1998
Date de Création (Part)
11/01/2013
Forme juridique
SICAV
Indice de référence
JP Morgan EMBI Global (USD)
Devise de référence (fonds)
EUR
Devise (part)
USD
Affectation des résultats
Capitalisation
Fréquence de valorisation
Quotidienne
Minimum d'investissement
1 part
Code ISIN
LU1160351034
Actif net (fonds)
439 M (EUR)
Organisme de tutelle
CSSF
EU Regulation
UCITS
Société de gestion
Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg)
Société de gestion déléguée
Edmond de Rothschild Asset Management (France)
Pays de domiciliation
Luxembourg
Frais de gestion maximum
1,000 %
Frais de gestion appliqués
1,000 %
Conditions de souscription et de rachat
Chaque jour avant 12h30 sur la valeur liquidative du jour
Commission de souscription
1,00 % max
Commission de surperformance
15,000 %

Documentation téléchargeable

Tout sélectionner

(1) L'indicateur synthétique de risque et de rendement note les fonds sur une échelle de 1 à 7. Ce système de notation est basé sur les fluctuations moyennes de la NAV sur les cinq dernières années, c'est-à-dire l'amplitude de variation de l'ensemble du portefeuille à la hausse et à la baisse. Si la NAV a moins de 5 ans, la notation résulte des autres méthodes de calcul réglementaires. Les données historiques telles que celles utilisées pour calculer l'indicateur synthétique pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur. La catégorie actuelle n'est ni une garantie ni un objectif. La catégorie 1 ne signifie pas un investissement sans risque.