Edmond de Rothschild

Bienvenue sur notre Fund Center

Ce site propose une information complète sur les gammes de fonds du Groupe Edmond de Rothschild. Il offre notamment un accès simplifié aux principales données relatives aux fonds (performances, valeurs liquidatives, caractéristiques) et à leurs documents commerciaux ou légaux.

Veuillez renseigner votre pays et indiquer à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez :
Mobile Logo

EdR Fund Floating Rate Credit Obligations d'entreprises

Obligations d'entreprises
Evolution de la VL (13/11/2018)
9 323,84 EUR
Benjamine  NICKLAUS–LU1082946390–
Benjamine NICKLAUS
Léo ABELLARD–LU1082946390–
Léo ABELLARD
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Profil de risque
et de rendement (1)
1234567
Horizon de placement
Entre 12 et 24 mois
9 323,84 EUR
Evolution de la VL (13/11/2018)
3
1234567
Profil de risque
et de rendement
Entre 12 et 24 mois
Horizon de placement
Evolution de la VL (13/11/2018)
9 323,84 EUR
Profil de risque
et de rendement
1234567
Horizon de placement
Entre 12 et 24 mois
Benjamine NICKLAUS  
Léo ABELLARD  
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Contact

Objectif d'investissement

L'objectif d'investissement du Compartiment est de surperformer son indice de référence, net de commissions de gestion, sur un horizon d'un à deux ans, grâce à un portefeuille reflétant les opportunités d'investissement présentes sur les marchés des crédits d'entreprises à court terme.

Voir plus Voir moins

Commentaire 28/09/2018

En septembre, les spreads de crédit se sont resserrés dans l'ensemble, les inquiétudes concernant les données macroéconomiques se dissipant et la demande ayant enregistré une légère hausse. Ces deux facteurs ont compensé la politique plus stricte de la Réserve fédérale et l'offre solide d'obligations privées. C'est donc en toute logique que dans cet environnement enclin à la prise de risques, les créances notées BBB ont surperformé les émetteurs mieux notés. Cette situation s'applique à la fois aux marchés européen et américain des obligations privées de qualité IG. Cette performance positive publiée en septembre s'est produite dans un contexte d'émissions très nombreuses sur le marché primaire (meilleur volume mensuel depuis le début de l'exercice), soulignant ainsi la résilience des spreads de crédit. Les spreads des obligations de qualité IG américains se sont resserrés de 10 pb pour les titres avec une échéance de 7 à 10 ans, tandis que le spread des obligations de qualité IG européens a perdu 7 pb. Les secteurs de l'énergie, du transport et des services financiers étaient les meilleurs élèves en Europe, tandis que les télécommunications, les mines et métaux ainsi que les médias étaient ceux qui figuraient en tête sur le marché américain. La BCE a maintenu le taux de dépôt inchangé, mais Mario Draghi a évoqué, après la réunion, une « hausse relativement vigoureuse de l'inflation », renforçant ainsi le point de vue selon lequel la BCE pourrait enclencher une hausse des taux à l'automne 2019. C'était également une réunion sans surprises pour la Réserve fédérale qui a relevé les taux directeurs pour la troisième fois cette année de 0,25 %. Enfin, la Banque du Japon a gardé son taux directeur inchangé, tout en revoyant à la baisse pour la première fois depuis août 2017 ses gammes d'achats d'obligations arrivant à échéance dans plus d'un an. Malgré la reprise des tensions commerciales à la suite de l'annonce des droits de douane de 10 % sur de nouvelles importations chinoises représentant 200 milliards USD, les investisseurs ont adopté une position attentiste, en raison des négociations du budget italien. Le marché des obligations européennes à haut rendement a enregistré de bons résultats, avec un resserrement de 25 pb de l'indice Xover. L'indice des obligations de caisse haut rendement a atteint un rendement total mensuel de 0,25 %, grâce à un resserrement de spread de 14 pb et à l'excellente performance des obligations BB par rapport aux titres B et CCC. La réouverture du marché primaire en septembre a notamment été animée par Jaguar, IGT, Refinitiv, Getlink et Guala Closures. Du côté des dettes financières, les spreads se sont resserrés, car le marché s'attend à ce que le budget italien s'aligne avec les normes européennes. L'annonce du déficit du budget de l'Italie vers la fin du mois de septembre (-2,4 % du PIB) a cependant déçu les investisseurs, et atténué les résultats mensuels. Néanmoins, la plupart des segments sont parvenus à terminer le mois dans le vert. Le secteur de l'assurance, notamment les perpétuelles (+0,46 %) et les obligations CoCo libellées en euros (+0,45 %), a enregistré une excellente performance. Il convient également de souligner la bonne performance des Tier 2 du secteur bancaire (+0,49 %). Plusieurs enquêtes contre blanchiment d'argent ont été ouvertes par Danske Bank concernant sa filiale estonienne, pour la période de 2007 à 2015. Ses obligations en ont fait les frais. Les agences de notation ont revu à la baisse les perspectives de la banque, de stables à négatives. De nombreuses émissions d'obligations CoCo primaires ont vu le jour en septembre, pour un total de 6,2 milliards EUR. Le marché espagnol s'est révélé particulièrement actif, avec l'émission d'obligations CoCo par Abanca (coupon de 7,5 %), BBVA (coupon de 5,875 %) et Bankia (coupon de 6,375 %). Dans le secteur de l'assurance, Groupama et Phoenix ont émis des obligations de Tier 2 avec une échéance de 10 ans (assorties d'un coupon de 3,375 %) et de 11 ans (assorties d'un coupon de 4,375 %).

Voir plus Voir moins

Evolution de la VL

Graphique - Base 100 (13/11/2018)
Avertissement
Vous êtes sur le point de télécharger des données chiffrées historiques d’un portefeuille. Veuillez noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles peuvent notamment être affectées par l’évolution des taux de change

Performance O-EUR Cumulée Annualisée

-2,74 %

1,68 %

0,25 %

1,32 %

0,70 %

1,21 %

Depuis création

4,13 %

6,26 %

0,74 %

1,12 %

Depuis 01/01/2018 1 an* 3 ans* 5 ans* Depuis création
Cumulée

Part (O-EUR)

Indice de référence

4,13 %

6,26 %

Annualisée

Part (O-EUR)

Indice de référence

-2,74 %

1,68 %

0,25 %

1,32 %

0,70 %

1,21 %

0,74 %

1,12 %

*Périodes glissantes

Performance annuelle



Statistiques

VolatilitéTracking ErrorCoefficient de corrélationRatio d’informationRatio de Sharpe
Part O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référence
1 an*2,16 %0,26 %2,18 %-0,03 %-2,04 %7,33 %
3 ans*2,09 %0,59 %2,00 %0,29 %-0,52 %2,83 %
Max drawdownAlphaBeta
Part O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référencePart O-EURIndice de référence
1 an*-3,59 %-0,05 %-0,29 %
3 ans*-3,59 %-0,09 %1,03 %
Gain mensuel max Depuis création1,41 %
Perte mensuelle max Depuis création-1,78 %
Part O-EUR
Indice de référence
1 an* 3 ans* 1 an* 3 ans*
Volatilité 2,16 % 2,09 % 0,26 % 0,59 %
Tracking Error 2,18 % 2,00 %
Ratio de Sharpe 7,33 % 2,83 %
Alpha -0,05 % -0,09 %
Coefficient de corrélation -0,03 % 0,29 %
Ratio d’information -2,04 % -0,52 %
Perte mensuelle max -1,78 %
Gain mensuel max 1,41 %
Max drawdown -3,59 % -3,59 %
Beta -0,29 % 1,03 %

Caractéristiques

Date de Création (Fonds)
07/01/1999
Date de Création (Part)
31/05/2013
Forme juridique
SICAV
Indice de référence
EURIBOR EUR 3M
250BP
Devise de référence (fonds)
EUR
Devise (part)
EUR
Affectation des résultats
Distribution
Fréquence de valorisation
Quotidienne
Minimum d'investissement
10000000.00 EUR
Code ISIN
LU1082946390
Actif net (fonds)
157 M (EUR)
Organisme de tutelle
CSSF
EU Regulation
UCITS
Société de gestion
Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg)
Société de gestion déléguée
Edmond de Rothschild Asset Management (France)
Pays de domiciliation
Luxembourg
Frais de gestion maximum
0,200 %
Frais de gestion appliqués
0,200 %
Conditions de souscription et de rachat
Chaque jour avant 12h30 sur la valeur liquidative du jour

Documentation téléchargeable

Tout sélectionner

(1) L'indicateur synthétique de risque et de rendement note les fonds sur une échelle de 1 à 7. Ce système de notation est basé sur les fluctuations moyennes de la NAV sur les cinq dernières années, c'est-à-dire l'amplitude de variation de l'ensemble du portefeuille à la hausse et à la baisse. Si la NAV a moins de 5 ans, la notation résulte des autres méthodes de calcul réglementaires. Les données historiques telles que celles utilisées pour calculer l'indicateur synthétique pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur. La catégorie actuelle n'est ni une garantie ni un objectif. La catégorie 1 ne signifie pas un investissement sans risque.