Edmond de Rothschild

Bienvenue sur notre Fund Center

Ce site propose une information complète sur les gammes de fonds du Groupe Edmond de Rothschild. Il offre notamment un accès simplifié aux principales données relatives aux fonds (performances, valeurs liquidatives, caractéristiques) et à leurs documents commerciaux ou légaux.

Veuillez renseigner votre pays et indiquer à quelle catégorie d'investisseur vous appartenez :
Mobile Logo

EdR Fund Global Convertibles Obligations convertibles

Obligations convertibles
Evolution de la VL (15/02/2019)
96,79 EUR
Cristina  JARRIN–LU1781815722–
Cristina JARRIN
Thibaut BAILLY–LU1781815722–
Thibaut BAILLY
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Profil de risque
et de rendement (1)
1234567
Horizon de placement
> 3 ans
96,79 EUR
Evolution de la VL (15/02/2019)
4
1234567
Profil de risque
et de rendement
> 3 ans
Horizon de placement
Evolution de la VL (15/02/2019)
96,79 EUR
Profil de risque
et de rendement
1234567
Horizon de placement
> 3 ans
Cristina JARRIN  
Thibaut BAILLY  
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Contact

Objectif d'investissement

Le compartiment cherche à délivrer une performance régulière sur le moyen terme via une sélection active d'obligations convertibles sur l'ensemble des marchés internationaux. Le compartiment détiendra pour minimum 50% de son actif des émissions de qualité Investment Grade et veillera à conserver une importante diversification géographique. La gestion se concentre sur des émissions mixtes.

Voir plus Voir moins

Commentaire 31/12/2018

Le dernier mois de l'année, souvent marqué par une chute des liquidités, n'a pas souri aux marchés boursiers. En effet, ils ont connu l'un de leurs pires mois, l'indice MSCI World enregistrant une perte mensuelle de 8,56 % dans un contexte hautement volatil. Malgré un début de mois encourageant, avec le sommet du G20 en Argentine, l'arrestation du Directeur financier de Huawei (qui laisse supposer que les négociations entre les États-Unis et la Chine sont loin d'être terminées), les inquiétudes générales concernant les fondamentaux (les publications macroéconomiques ont continué d'indiquer une décélération mondiale, et notamment européenne) et la remise en question des niveaux d'attente actuels en matière de résultats ont contribué à la chute du marché (S&P -9,81 %, Nikkei -10,33 % et Stoxx600 -5,85 %). L'actualité politique en Europe, marquée par la survie de Theresa May au vote de confiance et par la révision du budget italien pour 2019 visant à respecter davantage les exigences européennes, a apporté un peu de répit : le spread BTP/Bund s'est rapproché de la barre des 250, après un pic à la mi-novembre. Néanmoins, les investisseurs demeurent pessimistes, en raison du report des négociations du Brexit à janvier et de l'incidence des manifestations des « gilets jaunes » en France. Les banques centrales n'ont pas surpris les investisseurs : la Fed a effectué une nouvelle hausse de taux, tandis que la BCE a maintenu les siens. Cependant, toutes deux ont exprimé leurs réserves quant à leurs prévisions de croissance pour l'année 2019. En Chine, le discours de Xi Jinping prononcé à l'occasion de la cérémonie du 40e anniversaire de la réforme économique chinoise n'a fourni aucun détail concernant de nouvelles initiatives de réformes. Parallèlement, l'indice manufacturier Caixin a plongé jusqu'à atteindre 49. Enfin, les cours du pétrole ont également poursuivi leur baisse : le Brent a perdu près de 10 % et s'échange à 53,8 $ le baril, soit le cours le plus bas depuis 2017. Cela s'explique par les inquiétudes habituelles liées à la croissance mondiale et aux réserves concernant la réglementation du marché par l'OPEP. Les émissions d'obligations convertibles ont été très faibles, avec seulement 800 millions USD de titres (4 titres, dont 2 aux États-Unis, 1 en Europe et 1 en Asie Ex-Japon). Aux États-Unis, l'entreprise Medicines Company, qui n'en est plus à sa première émission, a proposé une nouvelle offre d'obligations convertibles à échéance 2024 d'une valeur de 150 millions USD dans le but de financer le développement d'Inclisiran (un nouvel agent prometteur visant à gérer l'hypercholestérolémie). En Europe, Almirall (une entreprise pharmaceutique spécialisée dans la dermatologie) a émis 250 millions EUR d'obligations afin de rembourser le prêt relais contracté pour l'acquisition du portefeuille de dermatologie médicale d'Allergan (nous avions participé à cette émission première). Nous avons liquidé nos positions dans Steinhoff échéances 22 et 23, puisque sa restructuration impliquait la conversion de ces titres en des prêts garantis. Avec la chute du cours de l'acier, nous avons choisi de réduire notre pondération dans le secteur des métaux et de l'extraction minière en vendant une partie de notre position dans Outokumpu. Nous avons tiré profit de la récente correction pour ajouter Wright Medical Group et IAC (aux États-Unis), Minebea (au Japon) ainsi que Yangtze et CCB (en Chine) échéance 2021 à notre portefeuille.

Voir plus Voir moins

Caractéristiques

Date de Création (Fonds)
17/07/2009
Date de Création (Part)
03/04/2018
Forme juridique
SICAV
Indice de référence
Thomson Reuters Global Focus Hedged (EUR) CB Index
Devise de référence (fonds)
EUR
Devise (part)
EUR
Affectation des résultats
Capitalisation
Fréquence de valorisation
Quotidienne
Minimum d'investissement
1 part
Code ISIN
LU1781815722
Actif net (fonds)
172 M (EUR)
Organisme de tutelle
CSSF
Société de gestion
Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg)
Société de gestion déléguée
Edmond de Rothschild Asset Management (France)
Pays de domiciliation
Luxembourg
Frais de gestion maximum
1,000 %
Frais de gestion appliqués
1,000 %
Conditions de souscription et de rachat
Chaque jour avant 12h30 sur la valeur liquidative du jour
Commission de souscription
1,00 % max
Commission de surperformance
15,000 %

Documentation téléchargeable

Tout sélectionner

(1) L'indicateur synthétique de risque et de rendement note les fonds sur une échelle de 1 à 7. Ce système de notation est basé sur les fluctuations moyennes de la NAV sur les cinq dernières années, c'est-à-dire l'amplitude de variation de l'ensemble du portefeuille à la hausse et à la baisse. Si la NAV a moins de 5 ans, la notation résulte des autres méthodes de calcul réglementaires. Les données historiques telles que celles utilisées pour calculer l'indicateur synthétique pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur. La catégorie actuelle n'est ni une garantie ni un objectif. La catégorie 1 ne signifie pas un investissement sans risque.