Mobile Logo

EdR Fund Global Emerging Actions émergentes

Actions émergentes
Evolution de la VL (24/05/2017)
123,75 EUR
Patricia  URBANO–LU1161527111–
Patricia URBANO
Ludovic VAUTHIER–LU1161527111–
Ludovic VAUTHIER
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Profil de risque
et de rendement (1)
1234567
Horizon de placement
> 5 ans
123,75 EUR
Evolution de la VL (24/05/2017)
6
1234567
Profil de risque
et de rendement
> 5 ans
Horizon de placement
Evolution de la VL (24/05/2017)
123,75 EUR
Profil de risque
et de rendement
1234567
Horizon de placement
> 5 ans
Patricia URBANO  
Ludovic VAUTHIER  
L'identité des gérants présentés dans ce document pourra évoluer durant la vie du produit.
Contact

Objectif d'investissement

La gestion du Compartiment, sur un horizon de placement recommandé supérieur à 5 ans, vise à accroître la valeur nette d'inventaire par des placements dans des sociétés majoritairement constituées dans les pays émergents (Asie, Amérique Latine, Caraïbes, Europe de l'Est, Moyen-Orient, Afrique).

Voir plus Voir moins

Commentaire 28/04/2017

L'indice des marchés émergents Emerging Markets (MSCI) a progressé de 2 %, surperformant celui des pays développés (+1,3 %). L'indice EMEA (+3,9 %) a enregistré la meilleure performance de la région, tiré par les résultats favorables du premier tour des élections présidentielles françaises. La performance de l'Asie a été en ligne avec celle des pays émergents et l'Amérique latine a sous-performé (stationnaire). Les pays en tête de la progression ont été la Pologne (+12 %), la Turquie (+10 %) et l'Argentine (+3,7 %), alors que le Pérou ( 4 %) et la Thaïlande ( 1 %) ont sous performé. Le minerai de fer et le pétrole ont baissé de 16,5 % et 8,7 %, respectivement. Les secteurs de la consommation et industriels ont le mieux progressé, alors que les titres financiers sont restés à la traîne. Les actions ayant le plus contribué à la performance sont Yandex, Sunny Optical et Tal Education, alors que Cemig, Credicorp et Vale ont le plus pesé sur la performance du fonds. Du point de vue macro-économique, les facteurs clés ont été les suivants : i) en China (+3 %), la croissance du crédit a ralenti, passant de 11,6 % à 10,6 % au mois de mars ; l'indice PMI du mois d'avril a confirmé la tendance à la baisse (de 51,8 en mars à 51,2 en avril) ; (ii) en Inde, GTS a enregistré quelques progrès encourageants ; (iii) au Brésil, les réformes structurelles ont également progressé - la réforme du travail a été approuvée et la réforme de la sécurité sociale a été confiée à une commission spécifique. De plus, la Banque centrale a fait savoir qu'elle allait revoir à la hausse l'amplitude de ses baisses de taux d'intérêt. (iv) au Mexique, la confiance des consommateurs et des entreprises, de même que l'indice PMI, ont rebondi au mois d'avril. (v) la devise de la Turquie s'est appréciée de 2,4 %, le président Erdogan ayant consolidé son pouvoir par le biais de son référendum constitutionnel. Pour le premier trimestre 2017, les résultats des secteurs informatiques, industriels et de consommation de la Chine ont dépassé les attentes, ceux de l'Inde sont restés en ligne, les banques mexicaines ont surpris à la hausse, tandis qu'au Brésil, les résultats des banques (provisions plus faibles) et du secteur de la consommation ont également créé la surprise. Samsung Electronics a enregistré l'un des meilleurs résultats du premier trimestre. La société a annoncé l'annulation des actions en réserve (13 % du total des actions en circulation). Nous restons positifs pour ce qui concerne les Marchés émergents, au vu des révisions à la hausse des bénéfices et de la décote des valorisations.

Voir plus Voir moins

Evolution de la VL

Graphique - Base 100 (24/05/2017)
Avertissement
Vous êtes sur le point de télécharger des données chiffrées historiques d’un portefeuille. Veuillez noter que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles peuvent notamment être affectées par l’évolution des taux de change


Performance

Performance N-EUR Cumulée Annualisée
Depuis 01/01/2017 12,94 % 12,94 %
1 an 24,47 % 24,47 %
Depuis création 23,75 % 20,40 %
Depuis 01/01/2017 1 an 3 ans 5 ans Depuis création
Cumulée

12,94 %

24,47 %

23,75 %

Annualisée

24,47 %

20,40 %



Statistiques

VolatilitéTracking ErrorCoefficient de corrélationRatio d’informationRatio de Sharpe
1 an1 an1 an1 an1 an
Part N-EUR14,21 %5,16 %0,93 %0,08 %1,81 %
Indice de référence14,22 %
Perte mensuelle maxGain mensuel maxMax drawdownAlphaBeta
Depuis créationDepuis création1 an1 an1 an
Part N-EUR-4,78 %4,40 %-10,69 %0,04 %0,93 %
Indice de référence
Part N-EUR
Indice de référence
1 an 3 ans 1 an 3 ans
Volatilité 14,21 % 14,22 %
Tracking Error 5,16 %
Ratio de Sharpe 1,81 %
Alpha 0,04 %
Coefficient de corrélation 0,93 %
Ratio d’information 0,08 %
Perte mensuelle max -4,78 %
Gain mensuel max 4,40 %
Max drawdown -10,69 %
Beta 0,93 %

Caractéristiques

Date de Création (Fonds)
10/05/1993
Date de Création (Part)
31/03/2016
Forme juridique
SICAV
Indice de référence
MSCI Emerging Markets (NR)
Devise de référence (fonds)
EUR
Devise (part)
EUR
Affectation des résultats
Capitalisation
Fréquence de valorisation
Quotidienne
Minimum d'investissement
5000000.00 EUR
Code ISIN
LU1161527111
Actif net (fonds)
266 M (EUR)
Organisme de tutelle
CSSF
EU Regulation
UCITS
Société de gestion
Edmond de Rothschild Asset Management (Luxembourg)
Société de gestion déléguée
Edmond de Rothschild Asset Management (France)
Pays de domiciliation
Luxembourg
Frais de gestion maximum
0,550 %
Frais de gestion appliqués
0,550 %
Conditions de souscription et de rachat
Chaque jour avant 12h30 sur la valeur liquidative du jour

Documentation téléchargeable

Tout sélectionner

(1) L'indicateur synthétique de risque et de rendement note les fonds sur une échelle de 1 à 7. Ce système de notation est basé sur les fluctuations moyennes de la NAV sur les cinq dernières années, c'est-à-dire l'amplitude de variation de l'ensemble du portefeuille à la hausse et à la baisse. Si la NAV a moins de 5 ans, la notation résulte des autres méthodes de calcul réglementaires. Les données historiques telles que celles utilisées pour calculer l'indicateur synthétique pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur. La catégorie actuelle n'est ni une garantie ni un objectif. La catégorie 1 ne signifie pas un investissement sans risque.